Améliorer ses relations B2B grâce à LinkedIn

 

Pourquoi s’inscrire sur LinkedIn ?

LinkedIn est le plus important réseau de professionnels au monde. Il s’agit d’un annuaire géant de CV.
LinkedIn

 

Je commence par quoi ?

L’objectif n’est pas de renseigner le plus d’informations possible mais d’être pertinent. Comme sur un CV, même principe. Si vous ne souhaitez pas qu’un possible recruteur tombe sur vous suite à une recherche “garde d’enfants”, mieux vaut ne pas le mettre. Il faut être efficace.
Pensez à toujours rester en accord avec ce que vous faites et souhaitez faire. Mettez une photo de vous, c’est un réseau 2.0, autrement dit, “social”. Si vous utilisez votre logo, vous perdez en naturel et humain.
Note : LinkedIn est très bon pour le référencement Google

Des campagnes publicitaires ?

Peut-être n’étiez-vous pas au courant : LinkedIn propose aux entreprises de créer des publicités.
Le système ressemble de près à celui de Facebook, il en existe 2 sortes :
– Pour promouvoir la page, la marque et le service.
– Pour promouvoir un post en particulier, lorsque que vous voulez mettre en avant un contenu en particulier.

Que puis-je faire sur ce réseau ?

Il s’agit d’un réseau social professionnel donc commentez, likez, utilisez la messagerie, bref, échangez.
Vous pouvez créer et rejoindre des groupes (généralement classés par thèmes) :
– Vous pouvez créer votre propre groupe sous le nom et le logo de votre marque, vous aurez ainsi votre propre communauté.
– Rejoindre des groupes qui sont dans votre secteur d’activité, pour partager avec des internautes ciblés, donner des nouvelles sur le secteur et parler de vous à des gens que ça intéresse.
L’objectif ici est d’entretenir et de faire grossir votre réseau de partenaires, de clients potentiels, et peut-être, de futurs collaborateurs.

Ah oui, je peux recruter ?

Bien sûr ! N’oubliez pas que LinkedIn est une CVthèque mondiale qui mets en relation les personnes par thématiques, secteurs d’activités et intérêts. Ainsi, vous êtes en contact avec des talents qui travaillent potentiellement dans le même domaine que vous.
Les utilisateurs de LinkeIn indiquent leurs objectifs de carrière ou proposent des offres, ils peuvent même être recommandés par d’autres utilisateurs.
LinkedIn a tout fait pour vous simplifier la tâche, jusqu’aux critères de recherches : personnes, entreprise, emploi,… Vous pouvez voir le profil complet, lui parler via messagerie.
Vous gagnez du temps et de l’argent que vous ne dépenserez pas dans une agence de recrutement.

Donc je peux nouer des partenariats ?

Quand nous parlions précédemment de développer vos réseaux professionnels, cela comprend également les partenariats. LinkedIn n’est pas réservé qu’au recrutement ; les entreprises qui souhaitent accroître leur notoriété et crédibilité y trouveront beaucoup d’avantages.

A quoi je dois faire attention ?

– Mettre une photo :
C’est une grave erreur de ne pas utiliser de photo. Selon Nicole Williams. « Votre profil a sept fois plus de chances d’être regardé si vous en mettez une. C’est comme pour une annonce immobilière: s’il n’y a pas de photo c’est que quelque chose cloche. »
Il s’agit de votre identité, les gens vous contacteront plus facilement en voyant votre photo.
– Utiliser la BONNE photo :
Évitez les photos personnelles où l’on vous voit avec votre animal ou un proche. Montrez que vous êtes pro et que vous ne mélangez pas deux mondes qui n’ont rien à voir ensemble. Évitez également les photos qui ne vous ressemblent pas, les photos trop anciennes ou avec une coupe de cheveux trop différente ne convient pas.
– Mettre des statuts :
Comme Twitter et Facebook, vous pouvez poster des statuts. Evitez cependant de raconter votre vie personnelle, mais n’hésitez pas à parler de votre vie professionnelle, vos réussites, votre progression, partagez vos travaux, vos articles… Vous pouvez également parler de votre boite, de vos collègues. Postez-en régulièrement, montrez que vous êtes actif.
– Prenez en compte les invitations par défaut :
Sur ce point, LinkedIn ne fonctionne pas comme Facebook et Twitter : la qualité d’abord ! Connectez-vous avec les personnes qui sont dans votre domaine et qui peuvent apporter un plus à votre profil et donc à vos opportunités de carrière.
Les employeurs peuvent même vous engager en ayant vu que vous connaissez du monde et donc que vous avez un certain poids.
– Régler les paramètres de confidentialité :
Tout ne doit pas être vu par tout le monde. Si vous changez de statut en mettant “à la recherche de nouvelles opportunités” et que vous êtes connecté à votre employeur sur ce réseau, ça risque de ne pas vraiment lui plaire. Vous pouvez modifier les paramètres et il vous est conseillé de le faire.
– Remplir le résumé :
Allez droit au but, annoncez vos objectifs de carrière. Il s’agit plus ou moins d’une lettre de motivation, il faut vous vendre, ou vendre votre marque. Mettre en avant uniquement ses diplômes est loin d’être suffisant. Cassez-vous un peu la tête pour donner envie aux gens d’être en contact avec vous.
– Ne pas supprimer d’anciens emplois ou du bénévolat :
Ne pas les mettre en avant est différent de les effacer. Même si vous avez changé de carrière, et que vos précédents emplois (ou job étudiant ou bénévolat) ne sont plus d’actualité et hors sujet, gardez-les. Il ne s’agit pas d’un CV réalisé pour un post précis, il s’agit de LinkedIn, et, plus vous en mettez, plus vous correspondrait aux critères des employeurs. Une expérience peut faire la différence.
– Rester actif :

Prospecter sur les réseaux sociaux

 
Le but de cet article est de dénicher les internautes potentiellement intéressés par vous et de les amener à acheter votre produit.
 

Que se passe-t-il avec Internet ?

Avec Internet, il n’a jamais été aussi facile de donner un avis et de le rendre visible par des centaines, voire des milliers d’internautes. Il est donc facile et rapide pour un consommateur de déterminer, grâce aux différents avis, s’il fera l’acquisition d’un produit/service ou non.
A savoir également que les commentaires négatifs ont un impact décuplé sur Internet. Il s’agit de l’effet Streisand. En savoir plus ici.
 

Pourquoi les réseaux sociaux ?

Le phénomène des réseaux sociaux va au-delà de ça et a tendance à s’amplifier. Grâce aux partages et aux algorithmes Facebook, les informations qui se répandent comme une traînée de poudre.
Il n’est pas possible de maîtriser les avis ou de les supprimer, car une fois publiés sur les réseaux, ils le restent. En revanche vous pouvez y répondre et montrer ainsi votre présence sur les réseaux et rassurer vos clients.
 

mediassociauxprofessionnels
 

Trouver des potentiels consommateurs

1. Faire de la veille : Les outils de veille sont de plus en plus performants et permettent de savoir en temps réel ce qui se dit sur vous. Vous pouvez ainsi répondre rapidement à leurs besoins et interrogations, tout en montrant que vous prenez en compte leur avis. Pour trouver ces consommateurs qui parlent de vous, il vous faut des outils de veille tels que Tweetdeck, Hootsuite, Netvibes ou Google Alert. [Pour en savoir plus sur la veille, rendez-vous ici].
2. Faire des jeux concours : Les jeux concours sont un excellent moyen de générer du lead afin de travailler sur un CRM ciblé et de qualité. [En savoir plus sur les jeux concours ici]
 

Comment créer une communauté ?

Vous faites de la veilleVous devez créer une communauté sur les réseaux sociaux. Ils ne fonctionnent que comme ça. Il vous faut des fans et des followers. C’est un travail qui peut mettre du temps.

Créer une communauté :
Vous devez être présents sur TOUS les principaux réseaux, Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo, slideshare, etc. Surtout, créez-vous un blog ou un site.

Écrivez des articles concernant votre domaine d’expertise, trouvez des sujets qui peuvent intéresser votre cible. Si vous souhaitez rédiger vous même de A à Z vos articles, trouvez ici comment rédiger du bon contenu.
Si vous n’avez pas le temps pour cela, faites de la veille sur les blogs/sites qui vous intéressent, piochez un article qui vous convient et résumez-le rapidement et redirigez vos lecteurs vers l’article d’origine. Ce type de méthode peut vous faire gagner beaucoup de temps, même si c’est moins efficace.
Enfin, diffusez sur tous les réseaux. Soyez réguliers et tâchez d’être intéressant. Ne lassez pas vos lecteurs.
Votre communauté grossira petit à petit.
 

Qui vient sur mon site ?

C’est ce qui s’appelle le social tracking.
Si vous êtes en B2B, il existe Webleads Tracker qui vous permettra d’identifier les contenus qui séduisent vos cibles et d’identifier les sociétés qui ont parcouru votre blog.
Le plus utilisé (car gratuit et pratique) reste Google Analytics. Qui vous permet de voir que quels sites et réseaux sociaux viennent vos visiteurs, quelles pages sont les plus visitées, combien de visites vous avez eues, la moyenne d’âge, le sexe, leurs centres d’intérêts, etc.
Il vous est ainsi possible de savoir si vous touchez à votre public cible ou non, même si Google Analytics n’est pas aussi performant que Webleads Tracker. Son avantage est qu’il est plus gratuit et relativement complet.
 

Récupérer des données :

Cette partie n’est pas une mince affaire. Beaucoup de gens sont réticents à l’idée de donner des informations en ligne, et, pour ceux qui ne le sont pas, il leur faut un minimum d’intérêt pour qu’ils laissent leurs coordonnées.
Si tout se passe bien jusqu’ici et que vous avez bien suivi tous les conseils, vos fans et followers devraient être vos potentiels consommateurs. Il y a plusieurs solutions pour récupérer leurs données :
– Vous pouvez alors créer une newsletter (le principe est d’envoyer chaque jour/semaine/mois des nouvelles concernant votre entreprise et son domaine d’expertise par mail : il faut donc que les utilisateurs renseignent au moins leur adresse mail pour la recevoir. C’est une première solution.
– Un livre blanc. Vous pouvez donner accès à votre livre blanc à vos clients en échange de leur adresse mail.
– Un dossier constitué à partir de vos articles précédents et agrémenté de statistiques, de ressources, d’un agenda…
– Un livre d’expert, recueil de témoignages
– Une vidéo
– Etc.
Il suffit de donner l’impression que ce document est suffisamment important et justifie de donner ses coordonnées.
 

Vous avez maintenant une jolie petite liste de clients potentiels dont vous avez également les coordonnées. Maintenant il faut passer à la vente ! Mais ceci est une autre histoire.